LA ROUTE 66 EN CALIFORNIE (DE TOPOCK A SANTA MONICA - 500 KM)


Du fleuve Colorado à Los Angeles, la route longe le tracé de la ligne de chemin de fer du Santa Fe Rail Road et s'appellait autrefois National Old Trails Highway. Elle est praticable sur 70% du trajet. Ici commence le désert Mojave (une ancienne mer) qui s'étend sur des centaines de kilomètres. En 1936, pendant les années Bol de poussière, des milices illégales filtraient l'entrée des Okies en Californie et exigeaient 100 dollars. Ceux qui n'avaient pas d'argent étaient renvoyés ou assassinés.

 300 miles desert ahead 
300 miles de désert devant !
 Désert Mojave 
Désert Mojave

 

Une fois franchi le Colorado, la route grimpe la colline pour atteindre Teapot Dome ("dôme de la théière") où se trouvait aux débuts de la 66 une station essence. On suppose que ce nom vient du fait que les véhicules, après avoir grimpé la côte, fumaient comme une théière (c'était d'ailleurs l'emblème de l'établissement).

Il faut rejoindre l'autoroute pour atteindre Needles, qui comprend plusieurs motels typiques de la 66. La ville tient son nom des montagnes acérées qui se dressent à l'est et au sud (needles signifie "aiguilles"). Elle fut fondée en 1883 avec l'arrivée du chemin de fer, qui resta longtemps le principal employeur de la ville. Needles est considérée comme la ville la plus chaude des Etats-Unis. Il y fait couramment 50 degrés en été, et quand il ne fait "que" 40, on vous dit qu'il fait frais. Needles fut créée en 1883 au croisement de plusieurs lignes de chemin de fer. C'est une importante gare de triage liée à l'exploitation des nombreuses mines voisines et au Santa Fe Railroad. Comme il y a peu de stations essence (excepté à Ludlow) et de magasins jusqu'à Barstow, il vaut mieux prévoir de faire le plein et de prendre des réserves d'eau.

Needles
Needles

Après avoir quitté l'US 95 qui remonte sur Las Vegas (vous pourrez ensuite redescendre par le même chemin et reprendre la 66 où vous l'avez laissée), la vieille route, en mauvais état, traverse Goffs (le General Store date de 1914), Essex puis Chambless (voir le Flying Saucer's Repair Station, une ancienne station service datant des années 30).

Notez que le nom des différentes villes traversées provient le plus souvent de nom d'employés de la ligne Santa Fe par ordre alphabétique. Ainsi, on trouve d'Ouest en Est les villages de : Amboy, Bristol, Cadiz, Danby, Essex, Goffs, Homer, Ibex, Java, ... Tous ces noms, présents sur d'anciennes cartes, ne cachent pas forcément des villes. Parfois, il s'agit juste de lieux utilisés par la société de chemin de fer (hangars, ...). Ainsi, à Homer, on peut lire : "Pas de magasin, pas de station essence, pas de motel, pas de code postal. C'est Homer, Californie".

D'autres noms comme Klondike ou Siberia ne sont pas des plus appropriés au milieu des 15.000 km² de désert environnant qui, au moment de la seconde guerre mondiale, ont servi de base d'entraînement à 2 millions d'hommes, sous les ordres du Général Georges S. Patton, pour aller affronter Rommel en Lybie. En effet, le désert Mojave ressemble au désert nord-africain. Plus récemment, des troupes s'y sont également préparées au moment de la guerre du Golfe et plusieurs films y ont été tournés dont Star Wars ou Lawrence d'Arabie.

Le 16 octobre 1999, à 2h46 du matin, un tremblement de terre de force 7 sur l'échelle de Richter a fait dérailler un train de voyageurs. Fort heureusement, le train roulait à faible allure en suivant un convoi de marchandises, et malgré les 21 wagons renversés, il n'y a pas eu de victime. L'épicentre se situait en plein dans ce désert. C'est le quatrième séisme de cette magnitude à avoir secoué la Californie depuis un siècle. Il demeure toutefois modeste en comparaison du Big One qui devrait, selon les spécialistes, frapper cet état dans les prochaines décennies.

A Cadiz, sur plusieurs kilomètres, de nombreux voyageurs ont écrit leur nom avec des pierres sur le talus bordant la route. Certains messages datent des années 30.

A Amboy, le Roy's Cafe, datant de 1933, sera peut-être ouvert et vous pourrez y manger et prendre de l'essence. Jetez un oeil au thermomètre situé entre les pompes à essence : il dépasse allègrement les 40 degrés en été. A côté du café, les bungalows de l'ancien motel (fermé) sont typiques.

Roy's Cafe et Amboy Crater
Roy's Cafe et Amboy Crater

En arrière-plan de cette photo, on aperçoit le Amboy Crater. Le cratère mesure 75 mètres de haut et 450 mètres de diamètre. Il s'agit d'un des plus jeunes champs volcaniques des USA. Etalées sur 40 km², les traces distinctes de 6 périodes d'éruptions datent de 6000 ans pour les plus anciennes et de seulement 500 ans pour les plus récentes. Dans les années 40, des étudiants de Barstow ont jeté des déchets au fond du cratère et y ont mis le feu. Les habitants de la région, voyant les flammes, ont cru que le volcan se réveillait. Les liaisons ferroviaires et la route 66 sont restées fermées pendant 3 jours avant qu'on ne découvre la vérité.

Plus loin, la route traverse la ville de Bagdad. Une petite anecdote : entre juillet 1912 et octobre 1914, soit pendant 767 jours, il n'est pas tombé une seule goutte d'eau. Aujourd'hui, il ne reste de Bagdad que quelques ruines, la ville est rayée des cartes et il y a même de forte chance que vous la traversiez sans rien remarquer. Après la fermeture des mines en 1940, la population de la ville est passée de 600 au début du siècle à 20 habitants. Le Bagdad Cafe, qui a inspiré le film du même nom, a survécu jusqu'en 1968 avant d'être détruit par des vandales.
En fait, le film a été tourné 90 km plus loin sur la route, à Newsberry Springs, dans un autre café (le Sidewinder), qui porte maintenant l'enseigne "Bagdad Cafe" et qui depuis novembre 1995, appartient à Andrea Pruett. Celle-ci est toujours ravie d'accueillir des français, qui constituent la majorité des visiteurs. A l'intérieur, une pièce regroupe photos du tournage et articles du film. N'oubliez pas de mettre un mot sur le livre des visiteurs. A l'extérieur, le décor de la citerne (vue sur l'affiche du film), a fortement souffert des dernières tempêtes. Emportée régulièrement par le vent, elle traîne derrière le bâtiment.

 Bagdad Cafe 
Bagdad Cafe
 Citerne 
Citerne

De la petite ville de Ludlow, il ne reste que quelques bâtiments à l'abandon, dont le Ludlow Cafe. On peut néanmoins se restaurer et prendre de l'essence. Les prix sont plus élevés qu'ailleurs car on est loin de tout, même si la 66 rejoint ici l'autoroute.

Ludlow
Ludlow

A Daggert, après avoir longé une énorme centrale solaire, vous pouvez remonter de quelques kilomètres vers le nord pour visiter la ville de Calico. Située le long de l'autoroute, Calico est très touristique (un peu trop même), mais intéressera ceux qui passent à proximité et qui n'ont pas encore vu de ville fantôme. Dans le cas contraire, il faut quand même reprendre un bout d'I-40 car la 66 passe au milieu d'une base militaire et n'est donc pas accessible au public.

Mentionnée dans le refrain du grand classique "Get your Kicks on route 66", Barstow fut nommée en 1886 d'après le nom du chef de la Santa Fe Raidroad Company. La 66 constitue l'artère principale, bordée d'enseignes, comme celle au néon de 30 mètres de haut du El Rancho Motel, ouvert depuis 1947. C'est l'occasion d'admirer une des nombreuses peintures murales qui bordent la route. On y trouve un visitor's center.

Peinture murale à Barstow
Peinture murale à Barstow

A Oro Grande, on trouve les ruines d'un cinéma en plein air. Quelques kilomètres plus loin, Victorville a eu une activité minière jusqu'en 1900, avant qu'Hollywood ne vienne tourner plus de 200 films dans la ville et ses environs entre 1914 et 1937.

Si vous Ítes impatient de terminer votre circuit, le plus rapide est de reprendre l'interstate avant San Bernardino, en suivant les directions Los Angeles puis Santa Monica. Car la traversée des 130 agglomérations étalées sur environ 130 kilomètres, dont les rues comportent de nombreux feux, peut prendre plusieurs heures et il est facile de se perdre entre les différents tracés de la route (sans tenir compte des embouteillages le matin et le soir). A ce niveau, on commence à apercevoir le fameux smog, le brouillard de pollution qui surplombe Los Angeles.

Si vous souhaitez néanmoins suivre la Mother Road, sachez qu'il est possible de récupérer l'autoroute à plusieurs endroit sur le trajet. San Bernardino fut fondée par les mormons en 1851, au centre d'une région agricole réputée pour ses vins et ses fruits (oranges et citrons). Entièrement restauré, le California Theater, datant de 1928, est un des théâtres les plus mythiques de l'Ouest. Autrefois, les trains de la Santa Fe Railway transportaient les spectateurs d'Hollywood à San Bernardino. Ceux-ci venaient applaudir des stars telles que Rita Hayworth. Will Rogers y donna sa dernière représentation publique. Moins de deux mois plus tard, il mourait dans un accident d'avion. Ici a lieu en septembre une des fêtes officielles de la 66 fiche info, le Route 66 Rendez-vous, qui attire chaque année plus de 200 000 visiteurs venus admirer le cortège de voitures anciennes.

Le tracé suit une grande partie de Foothill Boulevard et traverse entre autres les villes de :

Route 66 Museum
Route 66 Museum (à Rancho Cucamonga)

A Pasadena a lieu chaque 1er janvier (sauf s'il tombe un dimanche car autrefois, les paroissiens craignaient que la parade n'effraie les chevaux attachés devant l'église pendant la messe) le Tournament of Roses Parade, le Carnaval des fleurs. C'est ici que se déroula la coupe du monde de football en 1994, au Rose Bowl (100.000 places).

 
LOS ANGELES
Dans Los Angeles, la route traverse Hollywood et Beverly Hills sur Sunset Boulevard et Santa Monica Boulevard. Pour en savoir plus sur la ville et ses environs, consultez ma page sur Los Angeles.

A Santa Monica, sur la promenade de Palisades Park le long du Pacifique, une plaque commémore la route 66 sous le nom de Will Rogers Highway. Elle est placée au bout de Santa Monica Boulevard, sur Ocean Avenue. Cette plaque faisait partie de la campagne publicitaire pour le film The story of Will Rogers, tourné en 1952. Au nord de Santa Monica, sur Sunset Boulevard, le Will Rogers Ranch (site Internet en anglais), cédé par la famille Rogers est aujourd'hui un parc d'état. On peut y voir la maison qu'il habita avec sa famille de 1928 à 1935. Will Rogers, cow-boy expert dans l'exercice du lasso, en fit surélever les plafonds pour pouvoir mieux s'entraîner.

 Plaque commémorative 
Plaque commémorative
 Will Rogers Highway 
Will Rogers Highway

En fait, le tracé original de la route 66 ne se terminait pas à cet endroit mais à Los Angeles. Il fut rallongé de L.A. à Santa Monica en 1935.

Fin du circuit

 

 

La route 66 : La 66 état par état
Etat précédent :
La 66 en Arizona
Fin du circuit :
Retour au menu
"La 66 état par état"
Circuit : 3 semaines dans le sud-ouest
Etape précédente :
La 66 en Californie
Etape suivante :
Retour au descriptif
du circuit