NORTH CASCADES

Etat : au nord de l'état de Washington fiche info. A environ 150 km au nord-est de Seattle et à 150 km au sud-est de Vancouver.
Le parc national de North Cascades, situé à la frontière avec la province canadienne de Colombie-Britannique, comprend une importante portion de l'imposante chaîne de montagnes des Cascades. Cette chaîne (surnommée les "Alpes américaines") s'étend sur 800 kilomètres de la Californie au Canada et s'est formée il y a plusieurs millions d'années, suite à la collision de la plaque tectonique nord-américaine avec des plaques d'origine océanique.
Ce parc offre l'un des plus beaux paysages alpins des Etats-Unis : pics dentelés, vallées profondes, cascades, lacs, cirques, moraines et glaciers. Les forêts, touffues, abritent une faune variée : grizzlis, ours bruns, élans, loups, castors, aigles, ... Long d'environ 75 kilomètres pour une largeur variant de 30 à 40 kilomètres, il est composé de quatre zones distinctes. Le parc à proprement parler est composé d'une zone septentrionale (North Unit, qui s'étend au nord jusqu'à la frontière canadienne), et d'une zone méridionale (South Unit). Ces deux zones sont séparées par la zone récréative de Ross Lake National Recreation Area (47.200 hectares), au niveau de la vallée du fleuve Skagit. La quatrième zone, située à l'extrémité sud, est la zone récréative de Lake Chelan National Recreation Area (24.800 hectares), qui repose dans une trouée dans la chaîne des Cascades. Avec les autres réserves naturelles qui l'entourent, ce parc est au cœur d'un immense écosystème protégé de plus de 12.000 km².

Le parc attire moins de 25.000 touristes chaque année, ce qui est bien inférieur aux trois millions de visiteurs du parc national Olympic, tout proche. Mais ces chiffres ne prennent en compte que les visiteurs qui entrent à l'intérieur du parc national à proprement parler, sans tenir compte des visiteurs des deux zones récréatives. Or, aucune route n'entre dans le parc. La Washington State Route 20 (appelée North Cascades Highway), terminée en 1972, ne passe que dans la Ross Lake National Recreation Area, au niveau de la vallée du fleuve Skagit.

DECOUVERTE DES LIEUX

NORTH UNIT

Challenger Glacier 
Les importantes chutes de neige (jusqu'à 14 mètres) qui ont lieu entre septembre et mai, associées aux températures froides, expliquent la présence de plus de 300 glaciers dans le parc. North Cascades contient d'ailleurs la plupart des glaciers des Etats-Unis (hors Alaska évidemment). Le glacier Challenger, représenté ici, plonge de façon abrupte dans une vallée encaissée. Comme la plupart des glaciers de cette région, celui-ci se rétrécit, laissant la place à un petit lac sur lequel de petits bocs de glace qui se sont détachés peuvent dériver, même en été.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

SOUTH UNIT

Goode Mountain 
Les vallées encaissées du parc ont été creusées par les rivières et les glaciers, après les soulèvements du tertiaire et du quaternaire. Le plus haut sommet du parc est la Goode Mountain qui culmine à 2806 mètres, mais même les montagnes plus basses donnent une impression de grandeur par rapport à la faible altitude des vallées (le lac Chelan - voir plus bas - se trouve à 336 mètres). Dans la région environnante, seuls quelques volcans parviennent à dépasser la barre des 3000 mètres comme par exemple le mont Baker (3248 mètres) et le Glacier Peak (3209 mètres).
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

ROSS LAKE NATIONAL RECREATION AREA

Lake Ross National Recreation Area sépare le parc national de North Cascades en deux. Cette zone suit le tracé de la rivière Skagit, qui prend sa source en Colombie-Britannique, avant de rejoindre l'état de Washington par le nord au niveau du lac Ross. Avec ses 2900 affluents, c'est la plus importante rivière du bassin du Puget Sound (un bras de mer parsemé dîles près de Seattle), dans lequel elle se jette. Ces cours d'eau sont alimentés par une pluviosité importante (qui se transforme en neige en altitude), la chaîne des Cascades - qui ne dépasse pourtant pas les 2800 mètres - formant une barrière climatique qui bloque l'humidité des masses d'air sur le flanc occidental des montagnes du parc.
En 1918, de gigantesques travaux furent entrepris dans cette zone pour alimenter Seattle en électricité. Trois barrages furent construits, Gorge Dam, Diablo Dam et Ross Dam, créant trois réservoirs : Ross Lake (4.800 hectares), Diablo Lake (364 hectares) et Gorge Lake (84 hectares). L'importante forêt attira également l'industrie du bois, et une petite zone située à l'ouest du parc fut exploitée dès les années 1860. Les bûcherons transportaient les troncs d'arbres en les laissant flotter sur les rivières pour les emmener dans les scieries situées dans les vallées en contrebas. Néanmoins, le relief tourmenté de la région protégea de nombreuses zones boisées.

Gorge Creek Falls 
Si le parc de North Cascades tire son nom de la chaîne de montagnes des Cascades, il abrite tout de même plusieurs chutes d'eau dont les Gorge Creek Falls qui tombe de 74 mètres en cinq paliers. Un grand parking permet de se garer non loin des chutes, et du barrage de Gorge Dam. Initialement terminé en 1924, il fut reconstruit en 1961, avec une hauteur de 91 mètres.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Diablo Lake Overlook 
Diablo Lake est connu pour sa couleur vert émeraude laiteuse, due aux minuscules particules minérales arrachées à la roche par les glaciers et amenées par les torrents). Diablo Lake Overlook domine ce lac artificiel aux eaux glacées, et permet d'apercevoir les cimes enneigées des montagnes environnantes. Le barrage de Diablo Dam fut en 1930 le plus haut barrage du monde avec ses 118,5 mètres.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Ross Lake 
Ross Lake Overlook domine le barrage Ross, qui fournit un tiers de l'électricité de Seattle. Inauguré en 1940, sa hauteur fut portée à 165 mètres en 1949. Il forme le lac Ross, long de 38 kilomètres et large de 3. Ressemblant à un fjord photo, il s'étend jusqu'au Canada. Durant l'été 1956, le célèbre écrivain américain Jack Kerouac resta soixante-trois jours dans la région, vivant dans une tour de garde au sommet de Desolation Peak ("Pic de la Désolation") qui surplombe le lac Ross. Il est alors employé par le service des forêts américaines (le parc national de North Cascades ne fut créé que le 2 octobre 1968) pour détecter les départs d'incendie. Cette période de solitude lui donna de l'inspiration pour la rédaction de ses œuvres "Le vagabond solitaire" et "Anges de la désolation". Le sentier de randonnée Desolation Peak Trail permet de visiter la tour de garde, construite en 1933.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

LAKE CHELAN RECREATION AREA

Lake Chelan 
Plus de 500 lacs et mares sont présents dans le parc, dont le lac Chelan, situé à l'extrémité sud du parc au fond d'une vallée creusée par un ancien glacier. Avec ses 83 kilomètres de long pour une largeur moyenne de 3,2 kilomètres, il ressemble à un fjord scandinave. C'est le troisième lac le plus profond des Etats-Unis (450 mètres). Il permet la navigation, la pêche et on peut camper sur ses rives. Chelan est aussi le nom de la ville située à la pointe sud-ouest de ce lac tout en longueur. Les collines qui l'entourent sont couvertes de vignes et de vergers.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Stehekin 
Un ferry part tôt le matin de Chelan pour rejoindre Stehekin (compter 2h30 aller, près de 4h au retour), un petit village situé dans une sublime vallée très difficile daccès (le seul autre moyen, outre l'hydravion, est une longue route en gravier partant de Marblemount, à l'ouest, ce qui explique que très peu de voitures y circulent). Seules quelques personnes vivent ici toute lannée, dans des petites maisons au bord de leau. Même en pleine été, les visiteurs (essentiellement des randonneurs à la recherche de calme) ne sont pas nombreux.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

Dernière révision : août 2012