Calgary

Province : Alberta (CANADA).
Population : 1.100.000 habitants (2011).

La deuxième ville de l'Alberta a connu 3 périodes durant lesquelles la population s'est fortement accrue. En 1875 tout d'abord, 50 membres de la police montée du Northwest, sous la direction du colonel James McLeod, établissent un fort à la confluence des rivières Bow et Elbow pour combattre le trafic d'alcool dans la région entre marchands de fourrure et Indiens. Ce fort est nommé Fort Calgary, un nom écossais signifiant "eau limpide". Rapidement, des tentes et baraquements se montent à l'intérieur du fort et quelques magasins s'installent.
Quelques années plus tard, en 1883, l'arrivée du chemin de fer amène des centaines de colons. La population s'accroît rapidement et en 1892, Calgary devient officiellement une ville. Les premiers ranches s'installent et la ville se transforme peu à peu en un important centre de production de viande bovine.
En 1914, au sud de Calgary, on découvre des gisements de pétrole. La ville se transforme en capitale canadienne du pétrole.
En dehors du grand rodéo (Stampede), Calgary ne constitue pas une étape indispensable pendant le circuit, mais si vous passez à proximité, voici ce qui peut être intéressant.

A VOIR DANS LA VILLE

Vue générale de Calgary
Calgary est un centre commercial et industriel, au cœur des Grandes Plaines, une région riche en pétrole, en gaz naturel, en céréales et en bétail. Les activités de la ville sont tournées vers le raffinage du pétrole, la fabrication de produits chimiques et de matériaux de construction, ainsi que l'industrie agro-alimentaire. Elle abrite aujourd'hui plusieurs centaines de compagnies pétrolières (86% des producteurs du pays).
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Calgary Tower
La construction de cette tour de 191 mètres de haut, emblème de la ville de Calgary, débuta le 17 février 1967. Le coulage du béton commença le 15 mai 1967 pour se terminer 24 jours plus tard, sans aucune interruption des opérations. Elle fut inaugurée et ouverte au public le 30 juin 1968. Deux ascenseurs permettent d'atteindre le sommet en 62 secondes. Les sportifs grimperont les 802 marches de l'escalier montant au sommet. En haut, la vue depuis la terrasse d'observation à 360 degrés permet d'apercevoir d'un côté le Stampede Park (voir ci-dessous), les Grandes Prairies environnantes et au loin les montagnes Rocheuses. De l'autre la vue est masquée par les gratte-ciel de plus en plus nombreux, comme The Bow photo, terminé en 2012, qui est maintenant le plus haut gratte-ciel de Calgary, avec 236 mètres pour 58 étages. Pour ceux qui ne sont pas sensibles au vertige, n'hésitez pas à tester le plancher de verre photo construit en 2005 qui, combiné aux vitres descendant jusqu'au sol photo, donne l'impression de marcher dans les airs. La tour comprend également un restaurant rotatif. Elle abrita la flamme olympique pendant les jeux.
Pour en savoir plus : http://www.calgarytower.com (en anglais).
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Stampede Park
Calgary est connue pour son Stampede, le plus grand rodéo du Canada, qui a lieu tous les ans pendant 10 jours au mois de juillet (à partir du premier vendredi du mois) et dont la fréquentation dépasse le million de personnes. La toute première compétition eut lieu en 1912, les suivantes en 1919 et 1923, et en 1924, la décision fut prise d'en faire un événement annuel. Pour l'occasion, tout le monde s'habille dans un style western. Les festivités ont lieu dans les rues, et le matin de l'ouverture, une parade (retransmise à la télévision) est organisée (beaucoup de société ferment ce matin là pour permettre aux employés d'y assister en famille). Sur un parcours de 4,5 km en centre-ville, elle attire 350.000 spectateurs. Le rodéo a lieu au Stampede Park l'après-midi et le soir. Trois grands types d'épreuves s'y déroulent. La première est bien sûr le rodéo : le cavalier doit chevaucher sa monture pendant au moins 8 secondes, en ayant une main levée. La seconde épreuve est le Calf Roping au cours de laquelle le cow-boy doit attraper un veau au lasso, puis sauter de son cheval, retourner le veau et lui lier les pattes, le tout en moins de 10 secondes. La troisième épreuve est la course de chuck-wagon, des roulottes tirées par 4 chevaux. Le Stampede, qui se vante d'être The Greatest Outdoor show on Earth ("le plus grand spectacle extérieur au monde") est un festival avec des spectacles, des concerts et diverses expositions.
Pour en savoir plus : http://www.calgarystampede.com (en anglais).
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Le Saddledome
Près du Stampede Park, le Saddledome est une salle omnisports qui accueille des compétitions de hockey, des courses de motos ainsi que des concerts. Sa capacité va de 17.139 places en configuration hockey sur glace, à 20.100 places au maximum. Elle se repère à son toit en forme de selle, d'une surface de 12.000 mètres carrés, et de seulement 60 centimètres d'épaisseur. Elle fut la première arène en Amérique du Nord capable d'accueillir des matchs de hockey sur glace avec une patinoire aux dimensions internationale. Elle fut inaugurée le 15 octobre 1983 sous l'appellation d'Olympic Saddledome, car elle allait accueillir les épreuves sur glace des jeux olympiques d'hiver de 1988. Le bâtiment a changé plusieurs fois de nom depuis. Il a été renommé Canadian Airlines Saddledome quand la compagnie aérienne Canadian Airlines, dont le siège était basé à Calgary, est devenu le sponsor de la salle en juillet 1996 (ce qui déclencha une polémique pour beaucoup d'habitants qui ne voulaient pas que l'arène perde le nom "Olympic" et qui étaient également opposés à la décision de couvrir le toit du dôme avec le logo de Canadian Airlines). En 2000, Pengrowth Management acheta les droits d'appellation de l'arène et versa 1 million de dollars par année pour ces droits pendant 10 ans. En octobre 2010, c'est la Banque Scotiabank qui racheta ces droits. Depuis 1983, les locataires du Saddledome sont les Flames de Calgary qui jouent dans la ligue LNH. En 1995, une autre équipe de hockey sur glace s'y installa : les Hitmen, en WHL. Et depuis 2001, une autre équipe joue également au Saddledome : les Calgary Roughnecks de la National Lacrosse League.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Fort Calgary Historic Park
Fort Calgary fut établi en 1875 sur ordre fédéral par la police montée canadienne afin de lutter contre la contrebande de whiskey. Situé sur les rives de líElbow River, non loin du centre de ce qui est aujourd'hui la ville de Calgary, il s'appelait à l'origine Fort Brisebois (du nom du capitaine Ephrem A. Brisebois). Mais en raison de l'impopularité de ce dernier, il fut finalement renommé Fort Calgary en 1876, du nom d'un château situé sur l'île de Mull, en Ecosse. Le fort initial était fait de rondins de pin et d'épicéa coupés en amont et transportés par voie fluviale. Il fut démoli en 1882 et de nouveaux bâtiments furent construits. En 1914, la Grand Trunk Pacific Railway acheta les terrains environnants pour construire un terminal ferroviaire, et fit démolir tous les bâtiments du fort, excepté la Deane House (construite en 1906 pour le superintendant de Fort Calgary, le capitaine Richard Deane). Rachetée en 1929, la maison fut déplacée de l'autre côté de l'Elbow River, où elle se trouve encore aujourd'hui (elle accueille un salon de thé). En 1974, la ville de Calgary récupéra le terrain où se trouvait le fort. Une réplique des baraquements de 1888 y fut construite en 2000, suivie par la construction d'une palissade. Le site fut nommé Fort Calgary Historic Park et sert de cadre à une reconstitution historique du Calgary du siècle dernier. On y trouve un centre interactif où l'on peut envoyer des messages par télégraphe, ou encore faire un tour dans un tramway de 1928.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Heritage Park
Situé en bordure de lac, ce vaste parc (un des plus grands parcs historiques du Canada) abrite la reconstitution d'un village du début du vingtième siècle. Parmi les 150 bâtiments datant de cette époque, on trouve l'école, le saloon, la gare, l'atelier du maréchal ferrant, celui de la réparation de train, une ferme et une pâtisserie qui fonctionne avec de vieux fours traditionnels (plusieurs variétés de pains sont vendues aux visiteurs). Des animateurs se promènent en costume d'époque dans les rues, et le personnel d'entretien utilise de vieilles Ford T d'époque. Un authentique train à vapeur relie les principaux points d'intérêt du parc. Un bateau à roue à aubes propose aux visiteurs des balades sur le lac, qui est un des principales sources d'approvisionnement d'eau de Calgary. On y trouve également la première grande roue, qui appartenait à un parc d'attraction de Chicago au début du siècle. Plusieurs circuits pédestres permettent d'en apprendre un peu plus sur la traite des fourrures en 1860, la colonisation des prairies en 1880 ou encore la vie d'une petite ville de l'Ouest en 1910. La construction du parc commença en 1963 et il ouvrit un an plus tard. Au début, il ne s'agissait que d'un petit village, mais de nombreux bâtiments furent ajoutés par la suite. La plupart des équipements sont toujours en état de marche et sont utilisés tous les jours.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

LE PARC OLYMPIQUE 

Le parc olympique
A l'ouest de Calgary, le parc olympique est l'une des principales installations des quinzièmes jeux olympiques d'hiver, qui eurent lieu pendant 2 semaines en février 1988. Pour cela, on construisit des pistes de ski, une piste de bobsleigh, de luge et 3 tremplins de saut à ski. Toute l'année, le site est d'ailleurs utilisé pour les entraînements de saut à ski, auxquels vous pourrez assister, ou pratiquer le Mountain Bike. Avant la construction de ces installations, les habitants des environs apprenaient à skier sur cette colline.
Pour en savoir plus : http://www.calgarystampede.com (en anglais).
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Descente en Bobsleigh
Depuis l'année 2000, la piste de bobsleigh est utilisable par le public (c'est la seule piste de bobsleigh d'été en Amérique du Nord). Pour &89, vous pourrez vous offrir une descente spectaculaire de 1500 mètres (123 mètres de dénivelé) qui comporte 14 virages relevés. Pendant les courbes les plus prononcées, vous aurez à subir une force centrifuge de 3G (votre corps pèse alors trois fois son poids). Le bobsleigh mesure 3,4 mètres de long, 1,34 mètre de large et 1 mètre de haut, et 4 personnes peuvent y prendre place. Il peut alors atteindre 95 km/h. Avec 3 personnes à bord, nous avons atteint 89 km/h et effectué la descente en 1 minute et 21 secondes. Les secousses, le fait qu'il n'y ait pas de "pilote" et la sensation d'écrasement pendant les virages prononcés sont plus impressionnants que la vitesse elle-même. Avant le départ, vous signez une décharge en cas de problème (même si le bobsleigh se retourne, vous êtes attachés et protégés par un arceau de sécurité et il suffit d'attendre les secours). Par contre, je le déconseille fortement aux personnes souffrant du dos ou du cou.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

A VOIR EGALEMENT

RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

Dernière révision : janvier 2013